http://www.jevis-bio.fr - Nos magasins bio en Alsace 

BIO

La Maison Vitale - Vivre Bio

 
VIVRE BIO 
Esprit Bio depuis 1981 
   
> Je Vis Bio > L'histoire de la petite feuille... qui rencontra la maison Bio

Feuille Bio verte L'histoire de la petite feuille... qui rencontra une maison
Trait Bio vert

Cette feuille était une feuille du sommet de l’arbre, où elle verdoyait dans un contentement ensoleillé en se gavant des paisibles beautés du paysage. Elle y vivait insouciante avec les végétaux et les animaux alentours, avec le vent et la pluie…

Pendant longtemps il en fût ainsi.

Maison Vivre Bio en Alsace
Mais un jour, du haut de son arbre, elle crût avoir la berlue ; Elle ne rêvait pas ! Elle voyait des poisons violents être répandus sur ses amies les céréales, elle voyait la pluie laver tant bien que mal les plantes de ces poisons pour en engorger la terre.Ensuite les vaches furent de moins en moins nombreuses autour d’elle, obligées de garder l’étable car l’herbe ne semblait plus convenir à leur maître.

Le sort fait aux poules fut pour elle le summum de la barbarie. Elle ne les aimait pas particulièrement les poules, non ! mais être ainsi enfermées et privées de soleil lui parût intolérable. Les chuchotements du vent lui ramenèrent, parmi les bruits du monde, que cette folie devenait générale !

Alors son poste privilégié au sommet de l’arbre devînt un enfer pour elle. Comprendre sans dire un mot que ses amis les plantes et les animaux devenaient malades et fournissaient à l’homme des aliments affaiblis, voir sans faire un geste combien la terre, l’eau et l’air s’empoisonnaient pour ce résultat détestable, la rendait malade ; elle en perdait ses belles couleurs. Elle comprit, notre petite feuille, que si elle voulait continuer à vivre, le temps était venu de quitter son arbre tendre et d’aller près des hommes.

Le vent, qui se rappelait avoir caressé sa couleur verte, accepta de lui servir de véhicule pour l’emmener vers un groupe de plusieurs maisons (*). Elle se décida pour le toit d’une maison, sa tige trouvant entre deux tuiles de quoi faire des racines. Sa belle couleur verte lui revînt pour rejaillir sur la maison toute entière et signifier ainsi aux humains la présence de produits d’un vivre bio préservant la vie sur terre. 

(*) Ca s’est passé à Strasbourg un 15 septembre 1981. Longtemps après, le vent déposa d’autres feuilles sur des toits de Vendenheim et de Marlenheim…


 
Accès direct au site de Strasbourg - Vendenheim - Marlenheim